Najib GUERFI, la danse d’un virtuose

Et voilà, le dernier projet est arrivé !
Il est enfin temps de vous présenter l’histoire de ma rencontre avec Najib GUERFI. Je vous laisse découvrir cette belle aventure. Belle lecture.

« Vous avez pu le remarquer, ma tête est toujours en activité et ma créativité est mon échappatoire à la douleur.
Lorsque l’article présentant mon livre est paru sur le quotidien de ma région en septembre 2016, je me suis fait une liste des univers artistiques que je souhaiterais solliciter dans ma démarche de rendre visible l’invisible.
J’avais une photographe et un ferronnier d’art. Je recherchais un(e) chanteur(euse), un(e) artiste peintre,…. et pourquoi pas faire un projet autour de la danse !!

Je trouvais vraiment fort de représenter la douleur physique de notre corps, de ce qui se passe dans celui-ci et que personne ne perçoit, par la danse, par le mouvement, cet élan de vie qui nous manque tant !!
Personnellement, j’ai toujours adorée la danse, la regarder… et la danser mais plutôt le week-end en club de night durant ma jeunesse 😉.

Alors je me suis lancée. J’ai recherché sur Facebook et j’ai eu un peu plus de mal dans mes recherches que pour les autres artistes, c’est un univers très vaste la danse, mais j’ai été aidée avec les amis des amis, des amis.
On peut dire que j’ai été guidée et j’ai trouvé le profil d’un chorégraphe, issus de la danse hip hop qui a un univers très large. J’ai visité sa page, j’ai visionné des vidéos de son travail et j’ai ressenti en moi ce battement de coeur que je reconnais et qui me pousse à chercher les mots “envoyer un message”.

Je lui ai donc écrit, j’ai eu une réponse. Ensuite un coup de fil, et il était partant pour relever le défi. Je vous passe les petits cris, les petites danses de joie, le cœur qui bat comme dans les cartoons…. 😊
Je lui ai proposé l’idée générale qu’il a validée et plusieurs mois plus tard nous nous retrouvions pour danser.

 

 

Heu, comment dire, pour Danser… moi je croyais que ce serait Najib qui allait danser par trop moi… mais c’était mal connaître cet artiste 😉.

Avant ces jours de danse, je m’étais coacher à vivre cette opportunité comme un cadeau, de pouvoir réinvestir mon corps que la maladie m’avait volé. Je connaissais l’effet thérapeutique de la danse et je me suis jetée dans cette idée.

J’ai eu des douleurs de malades, des doutes, des peurs, des questionnements, mais chaque matin j’étais debout (en deux heures. Pour de vrai 2 heures. Je descendais les escaliers sur les fesses). Mais j’étais prête à donner vie à ce projet et à offrir cet espoir aux malades de rendre la maladie visible. Autant être honnête c’est l’énergie de ce projet qui m’a porté car le premier jour m’a tellement achevé que j’aurais abandonné.

Najib a été à l’écoute mais pas trop pour me permettre de vivre ce que j’avais à vivre. Il m’a permis de prendre confiance car il était là pour m’accompagner. Il m’a offert des rires, du temps, ses connaissances et son talent. Avec beaucoup de bienveillance et d’humilité.

Je suis fière d’avoir fait cette expérience de la danse auprès de cet homme, de cet artiste multiple au grand cœur.

Et même si je paie encore aujourd’hui l’audace que j’ai eu de bousculer autant mon corps je suis fière de l’avoir fait, d’avoir complètement bousculer ma zone de confort. Et mon entorse au pouce restera un rappel de cette expérience.

Aujourd’hui lorsque je dois réaliser quelques choses d’intense je me dis “Attends avec ce que tu as fait avec la danse, ça tu peux le faire”.
Mais ce projet m’a aussi permis de mieux m’assumer face aux autres et de poser mes limites. Car ce projet danse plus qu’un autre m’a appris à prendre soin de moi et à me respecter.

Personne d’autre ne pourra mieux parler de Najib que lui, je vous laisse donc le découvrir avec cette vidéo. Je pense que vous allez comprendre pourquoi lui et pas un autre !

 

La semaine prochaine vous découvrirez un autre artiste qui a donné une vie à cette danse…
Je mesure votre impatience ! Hihihi….

Alors à la semaine prochaine. »

Separator image .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *