Trouver un lieu d’exposition !

Maintenant, vous connaissez la plupart des artistes. Je vais vous expliquer comment l’idée exposition est née.

Devant cette générosité artistique et ces œuvres juste sublimes, il était important pour moi de partager ces cadeaux avec le plus grand nombre. Je me suis donc lancé ce challenge d’organiser une exposition autour de la fibromyalgie et de la douleur invisible.

Bon, un peu de stress qu’en même car je n’y connais rien dans ce domaine, je n’ai pas de connaissances (personne) non plus, je suis novice totale…
Mais j’ai même pas peur !
Je me lance et puis de toute façon je n’ai rien à perdre.

J’ai recherché longtemps une galerie qui serait intéressée, mais le projet autour de la douleur n’est pas très intéressant….
Bouhhh ça fait peur 😱

Du coup, j’ai dû rebondir et j’ai cherché d’autres lieux. J’ai posté un dossier dans une maison d’artiste mais le projet n’a pas été retenu. Finalement, en faisant une énième recherche sur internet j’ai trouvé un hôpital sur Lyon qui avait un pôle culturel qui organisait beaucoup de manifestations artistiques dans leur structure.

Un grand cadeau !!
L’endroit idéal pour toucher, le personnel de santé, des malades, des visiteurs, des médecins….
Le champs des possibles !!

Du coup j’ai eu cette idée de proposer également le projet à la bibliothèque universitaire de santé de Lyon, car après tout si les médecins en activité n’ont eu qu’une heure d’approche sur la fibromyalgie, l’exposition pourrait offrir une connaissance plus large aux futurs médecins et ainsi permettre aux malades de demain, d’avoir une prise en charge à la hauteur de leur besoin.

J’ai pris contact par mail avec ces structures, des échanges, des rencontres.
Il faut savoir que je les ai contactées en fin d’année et qu’à cette époque je n’avais quasiment rien à leur montrer du projet… je n’avais que les photos aquatiques et l’œuvre de Martic. Il me manquait les œuvres de Marion, la choré…
Je proposais du rêve, mon rêve !!

J’aurais aimé que l’exposition se réalise pour le 12 mai 2017, mais ces structures prévoit les programmes l’année précédente pour l’année suivante. Le projet pourrait se réaliser en 2018 s’il est accepté par les commissions.

Voilà à ce jour, je finalise les dossiers pour les commissions. J’y met tout mon cœur et mon énergie pour offrir aux malades, aux familles de malades, au médecins, au grand public, des œuvres magnifiques sur la douleur, “notre “ douleur.

On croise les doigts, je compte sur vous…
Car cette exposition c’est la vôtre.

Image: Pinterest
Texte © Virginie Zakarian Clavé

Separator image .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *